chantier
d'animation
de la
Gaité
Lyrique

2002 / 2003 / 2004

exposition multimedia interactive
 

accueil   
historique

intentions
prévisions
contacts

partenariats
bénévolat
stages

surprises
photos
visitez la Gaité
au jour le jour

vous nous écrivez
presse
adresse & accès
budget
cette semaine

manifestations privées

Mairie de Paris
STREAM-TEASE.TV

 

avez-vous un jour souhaité devenir américain ?
A partir de cette question simple il s'agit d'engager, dans la rue, avec les passants, une conversation, filmée en vidéo DV.
La conversation est montée, puis diffusée 1h plus tard :
- sur un écran vidéo de grande taille placé dans la rue, sur une place, ou dans un lieu facilement accessible aux passants,
- sur un site internet dédié.


American?
Cette question simple (elle est bien sûr devenue plus complexe depuis le 11 septembre 2001) n’est qu’un prétexte pour engager rapidement la conversation sur l’identité culturelle de la personne interviewée. Il s'agit d'approfondir les raisons pour lesquelles quelqu’un se sent « français »,
« européen », « étranger », « américain ». Et cela bien sûr, sans commentaire puisqu'il ne s'agit ni de valider, ni d'infléchir les propos mais seulement de les dévoiler et de les propulser au sein de l’espace public.

Le terme américain est évidemment ambigu. Le plus souvent il est entendu comme «américain des USA», alors que les latino-américains, les inuits, les peuples amérindiens sont également «américains». Le terme «américain» renvoie également à l’idée de puissance militaire, financière, culturelle (au travers du cinéma et des séries TV), et symbolique (au travers des marques et attributs divers de la modernité US).
Souvent il permet d’exprimer un anti-américanisme sommaire, assemblage disparate de clichés (les états-uniens d’Amérique sont naïfs, incultes, affairistes, mal nourris, grossiers, indélicats, expansionnistes, cyniques, etc...).

Aborder publiquement le sujet permet d’envisager rapidement la question des différences : "si je ne suis pas américain, c'est donc que je suis européen, ou français ou breton ou turc et que je suis capable de me définir à partir de mes propres singularités".
Ce qui est intéressant c'est évidemment de dépasser le stade des clichés pour déboucher sur une mise en représentation publique des imaginaires individuels.

La rue est un espace public, c’est-à-dire un espace collectif, un territoire de données en mouvements. C'est le lieu naturel d’expression du politique, du débat public. Mais c'est aussi, paradoxalement, le lieu de toutes les solitudes, de l'insécurité, de l’errance.
Réaliser les entretiens au vu et au su de tous est un élément décisif.
Donner aux personnes interviewées un rendez-vous immédiat («revenez dans une heure et vous vous verrez sur le grand écran») est fondamental puisque cela permet d’enclencher une dynamique relationnelle intense. La personne revient, généralement accompagnée de
ses proches (famille ou amis) et cette mini-communauté devient spectatrice d’elle-même. Le débat peut alors se poursuivre sur place ou ailleurs et selon d'autres modalités ( dans le cadre d'une exposition multimedia interactive).

L' exposition
L'exposition multimedia interactive est constituée de :
- vidéos( entretiens réalisés dans les différentes villes),
- photographies
- dispositifs sonores,
- textes (ceux d'artistes et d'intellectuels ayant pris position sur cette question).
Des dispositifs interactifs sont présentées dans un parcours permettant aux visiteurs de découvrir les différents aspects de l'exposition mais également de contribuer eux-mêmes en exprimant leur propre point de vue sur la question "êtes-vous américains" (points de vue enregistrés sur place et destinés à alimenter les bases de données de l'exposition).

non daté


american?
     
     
Sitemap